Comment Créer un Potager Dans Son Jardin ?

Si vous avez une grande propriété, une belle idée serait de créer un potager dans votre jardin. Mais la création d’un potager dans un jardin passe par le respect de certaines étapes essentielles. Voici tout ce qu’il vous faut savoir pour obtenir votre potager dans votre jardin.

Choisir le bon emplacement pour le potager

La première étape pour créer votre potager sera de bien choisir votre emplacement. Il est important que vos cultures profitent du soleil. Pour ce faire, il est conseillé de choisir une orientation sud-sud-ouest. Si vous avez de grands arbres à proximité, il est préférable de les élaguer ou de vous en éloigner. De plus, privilégiez un emplacement à l’abri du vent.

Par ailleurs, pour des récoltes abondantes et satisfaisantes, il faut opter pour une terre riche. C’est pourquoi il est conseillé de fertiliser votre sol en utilisant des engrais naturels. Enfin, il serait intéressant que votre emplacement soit près du point d’eau afin de vous faciliter l’arrosage.

Choisir la bonne surface pour planter

Le choix de la bonne surface est important, car il détermine également les résultats de votre culture. En fonction de votre projet et de vos compétences, vous choisirez la surface idéale. Pour les débutants, une surface de 50 m² est souvent conseillée. Cette surface est surtout indiquée pour l’initiation au jardinage. Vous pourrez cultiver des légumes et vous n’aurez pas à consacrer des heures à l’entretien de vos plantes.

100 m², c’est la taille standard pour un potager. Si vous voulez consacrer un temps plus ou moins important à votre culture durant l’année, une telle surface devrait être parfaite. Enfin, si vous optez pour une surface de plus de 300 m², vous pouvez vous permettre la culture de nombreuses plantes. Que ce soient des cultures à cycle court ou long, vous pourrez les cultiver sur une telle surface. Enfin, il est conseillé d’opter pour une surface carrée.

Penser à surélever son potager pour se préserver

Il est toujours intéressant de penser à surélever votre potager pour vous faciliter les travaux. Un potager surélevé a une bonne ergonomie. Ainsi, vos mouvements pour travailler la terre se trouvent réduits. Vous n’aurez donc pas à souffrir de maux de dos. C’est également une bonne solution pour les personnes à mobilité réduite ou avec un quelconque handicap physique.

Par ailleurs, lorsque vous surélevez votre potager, vous avez un sol bien aéré et bien léger. Ce faisant, votre productivité se trouve améliorée. Le désherbage intensif n’est plus d’actualité et il devient un vrai jeu d’enfant d’entretenir votre jardin. Enfin, vous préservez votre potager des dégâts d’animaux.

Laisser de l’espace entre les différentes cultures

Pour de nombreuses personnes, il n’est pas très utile de laisser de l’espace entre les différentes cultures du potager. Pour ces personnes, la raison est toute simple et tient du fait que les mauvaises plantes s’installent entre les cultures. Seulement, il n’est pas très intéressant non plus de serrer à outrance les cultures.

Il est important de laisser de l’espace à chaque culture afin qu’elle puisse s’épanouir. Un espace de 30 cm devrait largement suffire. Par exemple, les légumes ne poussent pas au même rythme. Elles n’ont pas non plus les mêmes caractéristiques. De ce fait, il faut optimiser l’espace entre elles.

Choisir les bonnes espèces en fonction de la saison

À chaque saison correspond une culture bien précise. Ainsi, pour avoir un bon potager, il faut savoir choisir vos espèces en fonction de la période. Par exemple, pour cultiver des aubergines, il faudra le faire d’avril à mai. Il en est de même pour le basilic que vous pouvez cultiver de mars à avril.

Par contre, pour mettre en terre le persil, il est préférable de le faire de mars à juin. Pour le radis, vous avez carte blanche de mars à octobre. Ce sont des détails à prendre absolument en compte pour profiter d’une bonne récolte.

Certaines plantes font des miracles ensemble

Il est utile de connaître les associations de plantes qui marchent. En faisant ce mariage de plantes, les plantes se protègent mutuellement et vous avez un potager de qualité. Par exemple, vous pouvez faire des associations tomate-chou et poireau-carotte. Grâce à la tomate, les mouches devraient s’éloigner du chou.

Il en est de même pour le poireau qui débarrasse la carotte des mouches. Comme par compensation, la carotte éloigne la teigne du poireau. Cependant, il y a également certaines associations qu’il n’est pas conseillé de faire. Il est indispensable de se renseigner suffisamment à ce propos.

Pourquoi vous n’utiliserez pas de pesticides et de produits toxiques ?

Les pesticides et les produits toxiques ne feront pas de bien à vos cultures. Comme leur nom en est assez évocateur, les produits toxiques détruiront non seulement les plantes, mais également votre sol. Aussi, puisque les légumes sont destinés à se retrouver dans les assiettes, l’intoxication humaine est vite arrivée avec l’utilisation des pesticides.

Connaître la rotation des cultures

Il est important de faire attention à la rotation des cultures. En matière de jardinage, il est déconseillé de cultiver deux fois la même famille de plantes sur la même parcelle. Il faut savoir que des plantes de même famille auront tendance à se livrer une guerre sans merci. L’une empêchant l’autre de croître normalement par l’effet de ses toxines.

Aussi, en variant les cultures, vous empêchez les insectes ravageurs de s’attaquer aux familles de plantes.

Nous serons heureux de connaître votre avis

Laisser un commentaire

Freeks Association